Introduction

Pour faire office d’introduction voici un petit turbomédia que vous trouverez dans le lien ci dessous :

http://interdefi.free.fr/lemonslide/slug.html

<iframe width=700 height=525 style= »border:solid 1px #ccc; » allowFullScreen= »true » src= »http://interdefi.free.fr/lemonslide/slug.html/lemonslide.html?f=Folder copie Mooc blog bd></iframe>

L’idée de ce MOOC est donc de retracer l’horizon des blogs bd et de décortiquer ce mouvement. Internet à développer de façon fulgurante l’aspect de l’autoproduction et du partage, grâce au blog bd chacun peut exprimer sa créativité . Plus besoin de chercher un éditeur, votre éditeur c’est vous et le web. Vous trouverez donc sur Mooc toutes les informations capitales sur ce mouvement , mais aussi le point de vue de bloggeur sur l’évolution des pratiques des blogs bds. Et pour finir vous aurez accès à des tutos pour faire de vous le meilleur blogeur bd du monde plus fort que Boulet et Pénélope Bagieu réunit !

Module 1

module1

Petit point TURBOMEDIA parce que le TURBOMEDIA kézako ?

Eh bien c’est difficile de le définir car cette technologie est toujours en pleine évolution. Mais pour faire simple c’est avant tous un récit en images sur Internet sur lequel le lecteur contrôle la vitesse de lecture.
Cette particularité apporte une nouvelle dimension car la lecture devient active, l’auteur du récit peut définir l’ordre d’apparition des dialogues et animer le dessin selon les actions du lecteur.
Le blog Phylacterium se penche sur une longue réflexion à ce sujet et c’est très intéressant.
Vous en avez un exemple dans l’introduction mais pour en voir des meilleurs je vous conseille ceux d’en dessous !

Quelques liens blog bd:
www.bouletcorp.com

https://bloglaurel.com

http://www.melakarnets.com

Blogbd.fr
Webcomics.fr

Pour le TURBOMEDIA c’est là que ça se passe !

http://blog.goliworks.com

http://www.catsuka.com/turbomedia/

Module 2

Dans cet article tel un Bernard de la Villardière, je suis allé à la rencontre de ces drôles de créatures vivants recluses dans le noir qu’on appelle Blogueur Bd.
Dans cette enquête nous tâcherons tels des Fred et Jammy de comprendre le fonctionnement et les motivations des blogueurs bds !

Pour ce faire je me suis rendu à l’événement Drink and Draw organisé par le Dernier bar avant la fin du monde de Lille. Le but de l’événement est de rassembler dessinateurs autour d’une pinte et d’échanger avec d’autres de ses semblables. J’y retrouve un groupe de dessinateurs que je connais via la communauté petitformat.fr et décide d’interviewer l’un deux .

- « Pourquoi créer un blog bd ? « 

– Ma réponse va peut être paraitre bête et convenue mais bon ta question l’est autant*rire* mais c’est avant tout pour partager mes créations avec le plus de monde possible. Mon blog me permet d’avoir un espace d’exposition ou presque toute la planète peut y accéder. Après si ça peut me faire devenir connu je dis pas non mais ça c’est une autre paire de manche

– Ton blog date de quand ? Et qu’est ce que tu y publie ?

– J’ai commencé le blog en 2008, j’étais vachement impressionné par ce que faisait Boulet et j’ai décidé de créer un blog aussi. C’était une manière de montrer mon travail et de me forcer à dessiner de manière plus régulière. Quand je mettais plus d’articles j’avais plus de visiteurs sur mon site. J’y publie surtout des anecdotes sur ma vie de façon un peu romancé et exagéré , parfois c’est juste des histoires sans queue ni tête. Mon blog c’est un peu mon laboratoire je teste des trucs et parfois ça marche parfois c’est très moche

-Tu dis que plus tu postes et plus tu avais de visite , comment tu gères la promotion de ton blog ?

– La promotion d’un blog était auparavant relativement simple : il fallait aller sur les blogs des autres, y mettre des commentaires et espérer que cela créerait un flux, certes faible, mais existant vers notre propre production. Ce système fonctionne toujours de mon point de vue, mais la plupart des blogueurs n’ayant que peu de temps pour lire les blogs des autres (ou ne prenant plus le temps ?), le flux s’est sacrément tari.

– Et les réseaux sociaux dans tous ça ? Tu les utilises pour ton blog ?

– J’ai une page Facebook, un peu comme tout le monde. Hélas, celle-ci stagne depuis des mois autour de 170 fans. Impossible de faire augmenter ce nombre. Et comme je suis allergique aux concours du genre « si j’arrive à 200 fans, je dessine une fille à poil », je ne vois pas comment augmenter mon nombre de « fans ». Pour Twitter je suis encore assez novice, je l’utilise pour suivre des gens que dont j’aime l’actu mais pas pour le dessin. Tmblr c’est pareil que Facebook j’y poste des croquis ou des trucs pas fini le plus gros de mon travail reste sur mon blog. Dejà qu’il perd de plus en plus de visites, je vais pas multiplier les sources de diffusion. J’ai peur de multiplier les endroits où je poste des productions et que mes lecteurs voient, chacun à leur manière, des choses différentes. Et dans ce cas-là, quel intérêt ? Mon blog reste le point d’encrage de l’ensemble et le suivre permet de ne rien rater. Ou presque.

– Beaucoup d’artistes n’utilisent plus les blogs et ont des pages facebook et tmblr où ils multiplient les contenus courts mais de façon assidue, tu penses quoi de l’évolution des blogs bd ?

– J’ai été récemment au Festiblog, qui maintenant s’appelle WE DO BD. Ce changement de nom de la marque, « Festiblog », vient de l’idée que le blog BD est mort. Dans les faits, je suis assez d’accord et je l’ai dit suffisamment ici. La dilution des publications dans divers sites et réseaux sociaux (tumblr, instagram, facebook, twitter, etc.) fait que l’intérêt d’un blog est plus limité. En tant que dessinateur amateur, je trouve cela épuisant de devoir faire sa promotion un peu partout pour exister et j’ai bien du mal à être efficace dans cette quête éperdue de visiteurs. Les premiers blogueurs quand à eux sont tous devenus des pros qui sont édités, ils ne publient plus du tout ou peu sur leur blog. Les petits derniers sont noyés dans la masse d’une course au like.

Et niveau lecteurs comment ça se passe tu as des likes, des comms, TMTC ?

– Justement plus beaucoup, là où avant il y avait une forte communauté, de commentaires et de blogrolls. Aujourd’hui c’est un peu chacun pour soi… Et niveau lecteur je pense que les blogbds ça n’intéresse plus le même public. J’ai quand même l’impression que les plus jeunes sont à fond sur Youtube parce que c’est THE PLACE TO BE alors qu’avant c’était les blogs même si on dessinait comme un pied.

Comment tu vois les blogs bds dans 4/5 ans ? Seras tu encore là comme le disait si bien Patrick Bruel ?

– Peut être que je posterais encore, mais beaucoup moins qu’aujourd’hui et encore moins qu’à mes débuts. Les blogs je vois ça comme MSN , on dira vous vous souvenez de l’époque des blogs et peut être qu’un jour on dira aussi « Youtube c’était le bon temps ». Un peu comme maintenant avec Dailymotion ou Wat de toute façon ça va trop vite

Nous confluerons cette interview sur ces sages paroles, car lors de ce Drink and Draw nous avons plus trinqué que dessiné et en effet tout allait beaucoup trop vite.

Module 3

cuisine

cuisine suite

chaussures trop belles

chaussures trop belles moins chères

ma chatte

ma chatte pète

Grâce aux blogs la bd s’est libéré de ces codes habituels que ce soit les cases ou le format de page traditionnel. La lecture écran permet plus de liberté et prend réellement en compte le défilement horizontal – > voici un super exemple réalisé par Boulet http://www.bouletcorp.com/2013/08/02/le-long-voyage/
ou permet l’ajout de GIF : http://www.bouletcorp.com/2013/10/08/notre-toyota-etait-fantastique/

Ainsi n’importe quel quidam peut s’expérimenter à raconter sa vie sous forme de figuration narrative. Comme on l’a vu précédemment si certains privilégie la qualité dans le but de montrer le meilleur de leur travail, certains vont quand à eux privilégier la quantité. Le blog bd est très vite devenu un journal intime dessiné et exposé à la vue de tous. L’utilisation de Facebook et les réseaux sociaux amplifie ce phénomène ainsi la bd va être une façon de se mettre en valeur tant au niveau du dessin qu’au niveau personnel.

Module 4 : C’est l’heure du Quizz !

Julien-Lepers-l-animateur-vire-de-Questions-pour-un-champion-!_portrait_w674

Comment s'appelle le pionnier des blogueurs bd ?

Comment se nomme le festival des blogs bd ?

Le TURBOMEDIA c'est ?

Quel est le problème rencontré par les blogueur ?

Qui est le meilleur des dessinateurs ? (question piège)

 

 

Module 5

Le plus dur est maintenant fait ! Merci à vous d’avoir suivi ce Mooc est j’espère vous avoir donné envie de suivre cette flopée d’artistes talentueux que sont les blogueurs bd !

Vous pouvez imprimer et encadrer votre diplôme que vous avez fièrement mérité !

 

certif