Bouleversement / Révolution de la pratique musicale personnel

Deux temporalités

Boiler room se développe et devient très vite quelque chose d’important pour les amateurs de la scène électronique.

Cette nouvelle pratique apporte une nouvelle façon de partager sa musique, le schéma de Boiler room offre deux temporalités, celle du mix IRL dans la salle avec le Dj dos au public et la retransmission en direct avec les internautes qui regardent et/ou écoutent la soirée derrière leurs écrans.

Le public change de statut par rapport à une soirée de mix « normale » il est désormais visible par des millions d’internautes en direct avec notamment la possibilité d’être repéré à cause de tel ou tel attitude, Boiler Room a ainsi engendré la création d’un site qui regroupe les drôles d’attitudes que le public peut avoir dans ses soirées :

Boiler room knows what did you did last night

 

Une nouvelle ligne sur le CV d’un artiste

Depuis 2010 Boiler Room a acceuilli tellement de DJ reconnu que le fait d’être inviter à animer une soirée Boiler Room est devenue quelque chose d’énorme dans la carrière d’un DJ.

De plus le fait d’avoir une vidéo Boiler Room disponible sur internet permet d’avoir un bon aperçu de la performance que le DJ est capable de faire .

Ainsi les programmateurs vont même prendre en compte le fait qu’un DJ ai une vidéo BR, ils vont la regarder avant même d’écouter une de ses compositions pour se concentrer sur l’aspect live de la possible performance.

Avoir fait une vidéo Boiler Room devient donc un plus pour un DJ; on peut considérer que c’est une sorte de consécration qui offre beaucoup d’opportunités une fois accompli.

Qu'elle est la différence majeur entre une soirée Boiler Room et une soirée Dj plus classique pour le public ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>