Introduction

Aujourd’hui le numérique a pris une place prépondérante dans notre quotidien.

Systématiquement connecté, notre rapport au monde change : l’échange instantané permet de multiplier les contenus, les informations échangées se diversifient au point de créer des nouveaux réseaux sociaux. Ces nouveaux espaces s’inscrivent dans une logique différente de l’expérience physique au monde.

Face à cette expansion du numérique dans nos vies, outre les pratiques sociales devenus normées, s’est également développer une conception « virtuelle », où l’idée d’un espace fictif où l’on peut vivre « une seconde vie », relevant cette fois-ci du domaine du loisir.
C’est alors créée une industrie autour du jeu vidéo, un produit accessible (requérant une console de jeu ou un ordinateur, extrêmement  répandus dans les foyers occidentaux) et ludique générant une économie forte et des consommateurs de plus en plus nombreux.

Dans ce MOOC, nous allons nous intéresser à l’évolution du jeu-vidéo via un support complexe et devenu incontournable pour les « gamers » : Twitch. Il s’agit d’une plateforme privée à accès public (une simple connexion internet suffit à y accéder) permettant aux visiteurs de visionner une vidéo d’un joueur choisis (professionnel ou amateur, comme nous le verrons plus tard) qui peut proposer un contenu sérieux (joueur professionnel face à d’autres joueurs professionnels) ou amusant (partie sans enjeu).
Twitch, entre mars 2013 et mars 2014, c’était 24 millions d’adeptes du jeu-vidéo dans le monde,  créeant ainsi un espace social nouveau en perpétuel mutation.

Par l’intermédiaire de cinq modules, nous allons vous faire découvrir Twitch et vous présenter cette plateforme, enjeu social et économique de demain !

Suivant >>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>