MODULE 3 : LES ACTIONS COMMUNAUTAIRES ET LE FAN ACTIVISM SUR TWITCH

Si les spectateurs de Twitch savent donner de l’argent pour alimenter et faire vivre leur streams préférés, le communautarisme pousse également ces généreux donateurs à donner pour la bonne cause.

Sur Twitch, le fan activism prend vie sous la forme de marathons caritatifs, la cause politique est souvent écartée car elle a peu de rapport direct avec le monde vidéoludique. Plusieurs marathons y ont lieu tout au long de l’année. Le plus renommé de tous est le Games Done Quick. Il est relayé via Twitch depuis 2012. Cette initiative a été crée par la communauté de speedrunners SDA (Speed Demos Archive) qui est un site qui référence et juge de la validité des records mondiaux des speedruns.

agdq2016

La pratique de speedrun consiste à terminer le plus rapidement possible un jeu vidéo. Les meilleurs speedrunners se rassemblent dans une grande salle de recpetion à Minneapolis afin de démontrer leurs talents pour attirer une large audience. Performance et amusement sont au menu de ces 2 évènements avec des parties jouées de manière loufoque comme speedrunner un jeu les yeux bandés ou à une main, et plus sérieusement des records du monde sont parfois battus.

De manière alternative, les marathons estampillés GDQ profitent à la Prevent Cancer Foundation en hiver avec l’édition Awesome Games Done Quick et à l’association Doctors Without Borders l’été avec le Summer Games Done Quick. Ils ont également déjà aidé l’Organization for Autism Research ainsi que CARE. L’événement attire environ 150 000 viewers simultanés pendant toute une semaine. Au total, les différentes éditions des GDQs auront apportés environ 6 500 000$ en 5 ans d’existence avec une moyenne sur les deux dernières années à 2 270 000$ par an. L’engouement est donc fort et ne cesse de croître. Au total et rien qu’en 2015, les différentes actions de charité relayées via Twitch auront rapporté 17 millions de dollars.

Twitch2015CharitiesInfographic_Thumbnail_2015Dec-1AGDQ2015_infographic+(1)

D’autres initiatives ont vu le jour, françaises cette fois-ci avec par exemple le Desert Bus de l’espoir. C’est un marathon caritatif qui existe depuis maintenant 3 ans, se déroulant pendant 60 heures dont le but est de jouer à « l’un des pires jeux de l’histoire du jeu vidéo ». Le concept est de jouer a un jeu très long et ennuyeux; conduire un bus sur une longue période et éviter qu’il ne se crashe sur le bas-coté en restant bien au milieu de la route. Des invités français souvent issus du milieu d’internet et du jeu vidéo tels que Cyprien et Benzaie (youtubeurs renommés) sont déjà venu animer l’émission.

Le fan activism s’exprime également à travers la confection de cadeaux motivant les donations (par exemple Cyprien était venu accompagné d’une playstation 4 lors de son passage, il y a également des artistes indépendants qui réalisent des perlers, qui sont des créations faites à base de perles colorées et de colle sur le thème du jeu vidéo. Des jeux, livres et coffrets de jeux et de consoles en éditions limitées sont offerts).

Un marathon européen, l’ESA (European Speedrunner Assembly), a également vu le jour et ressemble beaucoup au principe des GDQs, il se déroule pendant une semaine, mais qui collecte des fonds pour l’ONG Save The Children.

De plus petites actions qui s’inspirent des grands marathons voient également le jour. Certains streamers, individuellement ou en équipe, utilisent le système de dons au bénéfice des associations caritatives. On assiste alors à de nouvelles manières de faire fonctionner le don caritatif, un exemple est le site St-Jude Play Live, un site dédié à la recherche contre les maladies infantiles. Le St-Jude Play Live se fait en collaboration avec Twitch où certains streamers consacrent une partie de leur streaming habituel en reversant l’argent récoltés pour cette cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>