MOOC du Webexp.

Hello tout le monde !

Voici le Mooc du Web des expériences (bonnes et mauvaises), ou le « webexp » plus communément. Ce Mooc a été réalisé par trois étudiantes du cours  de Cultures Numériques (Troisième année de licence Industries Culturelles, Art et Société à Lille 3), sous la direction de Laurence Allard.

_________

Dans ce mooc, apprêtez vous donc à découvrir quatre différentes sections :

- Un module d’introduction sur le web de l’expérience en général, sa naissance, son fonctionnement sur la toile. Vous trouverez toutes les informations sur ce webexp dans ce module d’introduction c’est pourquoi nous ne y attarderons pas ici.

- Un deuxième module  sur l’émergence du web de l’expérience dans nos vies, par quoi s’est-il manifesté au départ ? (Séquence 1)

- Un troisième module sur les pratiques de Web de l’expérience aujourd’hui (séquence 2).

- Et une dernière séquence sur la norme sociale autour de ces pratiques (séquence 3).

__________

Regardez bien chaque vidéos de ces sections. On vous rassure, ce sera pas ennuyeux (enfin, on espère), et ça ne durera pas plus de 30 minutes. On espère ensuite que vous prendrez quelques minutes pour répondre aux questions autour de ce sujet. Allez, on vous garanti qu’il n’y a pas de pièges ;) !

Rejoignez-nous ensuite dans la section « certification » pour voir votre récompense !

Bonne lecture et bon visionnage !

Bibliographie :

Florence Quinche, Les forums pour adolescents : spécificités communicationnelles, « Les jeunes et les médias », dirigé par Laurence Corroy,  2008.

Isabelle Dumez Féroc, Ils bloguent à part… Pratiques juvéniles de production et de réception de l’écrit et de l’image en ligne, « Les jeunes et les médias« , dirigé par Laurence Corroy,  2008.

Nicole Dubois, «Autour de la norme sociale», Les cahiers psychologie politique [En ligne], numéro 2, Octobre 2002. URL : http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=1640

 

MOOC réalisé par des étudiantes de la Licence 3 d’ICAS : Alice Lanneluc, Manon Sidhoum, Manon Van Mellaert.